Qu'est-ce que la SOPHROLOGIE PERINATALE en pratique ?

May 17, 2015

Le terme Sophrologie n'a pas été initialement déposé par le Pr CAYCEDO et a été repris par de nombreux thérapeutes, désignant ainsi toute autre chose telles la relaxation, la visualisation simple, la sophrologie astrale, la sophrologie pnl, la musicosphro etc...

 

La Sophrologie  Caycédienne propose un réel travail sur le corps afin de générer un profond bien-être, terme très à la mode, certes...


Il ne s'agit pas là de "superficialité", il ne s'agit même pas de mots, mais de perceptions, émotions positives, sensations : percevoir et SE percevoir ici et maintenant.

 

Ces sensations, perceptions, émotions positives modifient les structures du cerveau limbique, lui-même modifiant les perceptions de l'environnement. Des modifications des structures profondes de l'individu en résultent, le cerveau limbique étant en lien avec le cortex et néo-cortex, mais aussi avec le tronc cérébral et l'ensemble du corps par les voies neurales (elles-mêmes en lien avec le système immunitaire et endocrinien).

 

Les pensées, les émotions, l'individu dans sa totalité en somme,  deviennent plus positifs, plus centrés sur l'essentiel... Cela ouvre à un nouveau regard tendant vers la Réalité Objective. Cette réalité objective résulte clairement des entraînements sophroniques ; ils sont dirigés vers la Conscience.

 

La répétition des entraînements est indispensable pour obtenir ce nouveau regard allégé, voire débarrassé de ses propres représentations, conditionnements : la réalité objective et la juste intentionnalite sont toujours travaillées grâce à une méthodologie spécifique qui génère des perceptions, des sensations. A noter que celles-ci ne sont pas conditionnées, elles sont le propre de chaque individu. Le patient VIT sa séance, une réalité vécue dans tout son corps, donc dans son esprit également puisque corps-esprit forme un tout totalement indissociable.

Ce vécu, nous l'appelons LA VIVANCE (du terme espagnol "la vivancia"). On note que la racine de ce mot est "vivre"...  

 

Le principe de base en sophrologie est la répétition donc "l'auto sophro" par le patient. 10 mn par jour peuvent suffire.

 

La femme enceinte va pouvoir, au fil de ses entraînements, vivre son corps dans ses nouvelles formes, dans la profondeur de ses tissus, au plus près des perceptions de son enfant, au plus près de sa respiration. Elle percevra alors son corps comme un allié, duquel elle prend soin, plein de ressources, de capacités. Cela renforcera en premier lieu sa confiance en soi, son ancrage, sa présence, sa corporalité, son présent (et donc le positif de ce présent et non le stress d'un futur qui n'existe pas encore et qu'elle projette). Le père pourra lui aussi renforcer ses capacités, mais aussi vivre pleinement la séance en contact avec la mère et l'enfant, contact psycho-affectif mais également, s'il le souhaite, tactile. Ils partageront ainsi émotions et sensations, s'ils le souhaitent.

 

 

Les capacités de l'être humain sont nombreuses (cf autre post) et toutes renforcées par les entraînements sophrologiques, au fil du temps.

 

Par son action sur la tridimensionnalité temporelle (passé, présent, futur), la sophrologie agit sur le renforcement des émotions positives, donc sur la DYNAMIQUE POSITIVE DE L'ETRE.

 

De là naît chez les patients un état de bien-être particulièrement profond, souvent dit "vital", qui mène à l'Harmonie, trouvant sa place ici et maintenant, bien avec soi-même et de par-là même avec son entourage ou autrui. Il y a alors moins de place pour le stress !

 

La voie qui s'ouvre aux patients est celle de la LIBERTE EXISTENTIELLE qui, bien entendu passe par le renforcement des VALEURS DE L'EXISTENCE.

 

Les mères et les familles que je suis, accompagne depuis plus de 25 ans, m'ont appris qu'il était totalement inaproprié de travailler sur la mère sans se préoccuper au préalable de l'ETRE qu'est la femme, sur le père, sans se préoccuper de ce qu'est l'homme, sur le couple, sans se préoccuper de qui est chacun. 

 

il me semble indispensable de transmettre aux femmes, aux couples ainsi qu'à mes collègues cette dimension existentielle.

 

Comment permettre aux parents de se projetter dans le "devenir parents" alors qu'ils ne se sont éventuellement pas rencontrés eux-mêmes, ne sont peut-être pas en accord avec leurs valeurs profondes, voire ne les ont pas définies, sont parasités par une multitude d'émotions négatives, de peurs, ne se sentent pas libres...?

 

 

Dans l'intention d'apaiser les parents, de nombreuses sages-femmes proposent des séances "de sophro" basées sur une relaxation suivie d'une projection future que l'on appelle "sophro-acceptation progressive". Cela me paraît intéressant, mais insuffisant car la corporalité, le présent et tout ce qui s'y associe (précité ici), ne sont pas travaillés.

 

Il ne s'agit pas seulement de renforcer la seule confiance en soi des parents (même si c est un socle indispensable).


Il s'agit de permettre aux parents d ÊTRE (cf post sur la Maïeutique), d'être SOI, en sécurité émotionnelle et affective, à sa juste place bienveillante pour soi et autrui.

 

Les patientes et les couples que je prépare peuvent ainsi, si elles le souhaitent initier voire faire un chemin existentiel.

 

Des répercussions fort favorables bien entendu pour la grossesse (plus physiologique, mieux vécue), pour la naissance et le post-partum (plus eutocique, meilleure gestion et acceptation des éventuelles difficultés rencontrées, lien parent-enfant favorisé, enfant plus calme...).

 

Diverses techniques corporelles simples et rapides de gestion/prévention du stress sont proposées aux parents ainsi qu'aux collègues en formation, permettant

 

- de diminuer voire d'éradiquer son stress

- d'éveiller : 

 

. Sa Conscience corporelle : Travail respiratoire, postural, induction d'états de conscience modifiés, exercices de stimulation corporelle, analgésie, découverte de différentes approches...

. Sa  Parentalité : une rencontre sensorielle parents-enfant et des parents avec eux-mêmes

  • amélioration de la qualité du lien d'attachement, prévenir ou traiter les difficultés

  • mieux vivre les transformations physiques

  • prévention, gestion du stress pré, per et post-natal

  • renforcement des capacités d'adaptation des parents en post-partum

  • vers la responsabilité, l'autonomie, la famille, mais aussi la fémininité

 

Differentes étapes : 

1/ l'entretien prénatal

2/ la préparation à la naissance

3/ la sophrologie

 

Différents modules de stage : 

1/ Bientraitance des mères et des couples : de l'entretien prénatal au suivi post-natal : savoir mener un entretien en décelant les vulnérabilités (psychiques et autres) et en renforçant les capacités. Orienter, transmettre MAIS... toujours accompagner !!! La sage-femme détient une place prépondérante, qu'aucun autre professionnel de santé, très certainement, ne prendra dans son parcours obstétrical.

 

2/ Préparation à la Naissance, Parentalité, Corporalité, les effets et la gestion du stress

4 jours à thème : 

 

1ère journée : "un nouveau regard sur la Préparation à la Naissance et à la Parentalité"

2ème journée : "mieux comprendre pour mieux agir, mieux accompagner, mieux prévenir"

3ème journée : "Plus d'autonomie, moins de stress, plus de confiance"

4ème journée: "mise en pratique, efficacité, autonomie"


 

3/ La sophrologie caycédienne

5 jours passionnants pour soi, pour les femmes, les parents, les familles...

"Mieux-être professionnel, mieux-vivre sa profession, mieux ETRE et mieux ETRE sage-femme, tout simplement... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Articles récents
Please reload

Archives
Please reload

Recherche par mot-clé